Travail

Fondation Copernic

casse_coper_.jpg

 

Nicolas Sarkozy devait en être le président. Cinq années de pouvoir plus tard, la France, c’est huit millions de pauvres, trois millions de précaires, trois millions de temps partiels, cinq millions de chômeurs. 50 % des 23 millions de salariés occupés gagnent moins de 1580 euros.

En dix ans, la droite aura laissé le secteur manufacturier baisser de 20 % au point que l’essentiel du chômage provient de l’effondrement du secteur secondaire.

S’inscrivant dans la rupture au passé, Nicolas Sarkozy fait une grande partie de la campagne électorale de 2007 sur le thème du travail et de sa valorisation. Il se veut le président de ceux qui se lèvent tôt et fixe un objectif de plein emploi, avec un taux de chômage à moins de 4 %. Or, rapidement, l’accélération des disparitions d’usines décille les yeux des salariés. Si la fermeture de Continental a particulièrement marqué les esprits, du fait de la résistance des salariés, elle n’est qu’une parmi tant d’autres. On pense à Gandrange (Moselle) et à la suppression de ses 575 emplois malgré les promesses présidentielles. De Molex, Goodyear, SBFM, Ford à Fralib ou la Fonderie du Poitou, en passant par Thalès, Renault, seules des mobilisations importantes ont pu empêcher ou retarder la suppression de milliers d’emplois. Au total, 50 000 emplois industriels ont été perdus en 2007, puis le double pour chacune des années suivantes. 2011 n’aura pas été meilleure de ce point de vue.

Malgré les bénéfices engrangés en 2010, de l’ordre de plus d’un milliard euros, et les quelque 800 millions d’euros affichés au premier semestre 2011, Peugeot annonce la suppression de 5 000 emplois en France, dont 2 000 dans la recherche et le développement. Philippe Varin, PDG dont le salaire avoisine les 9 000 euros chaque jour, justifie ses décisions par la baisse d’activité sur les marchés européens, où le groupe réalise 60 % de ses ventes. La boucle est ainsi bouclée : d’une part, la diminution du pouvoir d’achat, via des plans d’austérité, tire vers le bas les ventes ; d’autre part, PSA pallie ses baisses en créant du chômage et en rognant sur les salaires ! On le voit, le plan 2009 dit « anti-délocalisation » d’aide à la filière automobile du gouvernement n’a en rien servi à préserver des emplois.

La prétendue politique industrielle du gouvernement n’est en fait qu’une politique d’aide aux restructurations des entre- prises, dans le cadre d’une mondialisation qui n’est qu’une course à la sauvegarde des profits. Les prêts de 7 milliards d’euros, sans conditions, à l’industrie automobile et les 300 millions d’euros du Fonds de modernisation du secteur au profit des équipementiers ont fourni les moyens de la restructuration, aujourd’hui en plein développement. D’un côté, les liquidations/rationalisations des réseaux de sous-traitants et équipementiers ; de l’autre, les suppressions massives d’emplois chez les donneurs d’ordre : PSA avec les fermetures envisagées des sites d’Aulnay, Sevelnord et de Madrid, Renault avec les menaces sur Sandouville ou Douai, et par- tout l’expulsion de l’emploi de milliers de salariés en CDD, intérimaires, temps partiels.

Sous ce quinquennat, l’intervention la plus significative de l’équipe Sarkozy dans l’économie reste les 360 milliards d’euros de prêts aux banques, dont le rachat pour un milliard d’euros d’actions pour le sauvetage de Dexia. Pas sûr que cela ait un impact positif sur l’emploi industriel…

Voir Fondation Copernic, Travailler tue en toute impunité, Syllepse, 2009

Adhérer à la Fondation Copernic, pour quoi faire ?

L’indépendance de son analyse, dont dépend la force de la critique, est conditionnée par l’autonomie financière de la Fondation Copernic. Pour produire et diffuser une expertise en rupture avec la doxa néolibérale, monter et mener mobilisations et campagnes, et ainsi peser dans le débat public en rendant visibles et audibles des politiques alternatives, la Fondation Copernic, qui n’existe que par ses adhérents, a besoin de vous et de votre soutien.

 
 
 
notes/bilan/pages/travail/travail.txt · Dernière modification: 2012/02/21 13:56 (modification externe)
Recent changes RSS feed Creative Commons License Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki
Drupal Garland Theme for Dokuwiki