Victimes

Fondation Copernic

casse_coper_.jpg

 

Personnes dont l’équipe Sarkozy instrumentalise la douleur pour légitimer sa politique sécuritaire

L’un des traits marquants de la politique pénale menée pendant les cinq années de pouvoir de l’équipe Sarkozy réside dans l’instrumentalisation systématique de faits divers tragiques, en faveur d’une action essentiellement répressive, donnant la priorité absolue à la dimension punitive du système judiciaire, au détriment de sa mission de préparation à la réinsertion sociale.

Cette méthode du pouvoir, fondée, jusqu’à l’indécence, sur la récupération symbolique de la douleur des victimes et de leurs proches, a ainsi permis de légitimer auprès de toute une partie de l’opinion diverses dispositions attentatoires aux libertés publiques et aux principes fondamentaux de l’État de droit. On citera, notamment, à ce titre, la loi du 10 août 2007 introduisant, pour la première fois, une logique de « peines plancher » inspirée du modèle anglo-saxon, en fixant des seuils minimaux pour les peines d’emprisonnement réprimant des crimes ou délits commis en état de récidive ; ou encore la loi du 25 février 2008 créant la rétention de sûreté, qui permet désormais de priver de liberté, pour une durée d’un an renouvelable, les détenus en fin de peine condamnés pour des crimes graves, et considérés comme présentant un risque de récidive élevé en raison de troubles de la personnalité.

Devant la faillite de la politique judiciaire dans sa mission de réinsertion et, par voie de conséquence, dans sa fonction de protection de la société – ce dont témoigne un taux de récidive particulièrement élevé , ne serait-il pas temps d’envisager, enfin, de nouveaux dispositifs de traitement de la délinquance, au sein desquels la réparation due aux vic- times et à la société pourrait parfois l’emporter sur la seule punition ?

Voir

Adhérer à la Fondation Copernic, pour quoi faire ?

L’indépendance de son analyse, dont dépend la force de la critique, est conditionnée par l’autonomie financière de la Fondation Copernic. Pour produire et diffuser une expertise en rupture avec la doxa néolibérale, monter et mener mobilisations et campagnes, et ainsi peser dans le débat public en rendant visibles et audibles des politiques alternatives, la Fondation Copernic, qui n’existe que par ses adhérents, a besoin de vous et de votre soutien.

 
 
 
notes/bilan/pages/securite/victimes.txt · Dernière modification: 2012/02/21 13:56 (modification externe)
Recent changes RSS feed Creative Commons License Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki
Drupal Garland Theme for Dokuwiki