OTAN

Fondation Copernic

casse_coper_.jpg

 

Organisation du traité de l’Atlantique Nord, dite OTAN. Club d’États occidentaux coordonnant leurs actions militaires pour mieux protéger leurs intérêts, que la France a intégré pleinement en 2008.

Nicolas Sarkozy rend public en 2008 la décision du retour de la France dans le commandement intégré de l’OTAN, que le général de Gaulle avait quitté en 1966. Il justifie cette décision, paradoxalement, par le renforcement de la « défense collective de l’Europe », et rejoint une alliance sans adversaire depuis 1991, mais non sans projets. La France devient alors le 21e État membre de l’Union, sur vingt-sept, à décider de s’assujettir à la diplomatie de Washington. La capitulation française met ainsi un terme à son exception historique en matière stratégique et devient partenaire dans le projet américain de bouclier antimissile.

Ce renoncement sonne le glas de l’idée d’une politique européenne commune, et indépendante, de défense. Hervé Morin, ex-ministre de la Défense et atlantiste militant, a été le principal artisan de cette décision bien peu gaullienne.

À l’heure des retraits d’Afghanistan et d’Irak des armées occidentales, cette lourde hypo- thèque sur la diplomatie française future a su rassurer, tant les États-Unis, désormais libérés des ruades françaises, que les industriels français, dont trois postulent déjà pour des marchés concernant le futur bouclier antimissile. L’abandon de la souveraineté nationale en matière de défense se traduit en France, comme dans les pays ayant rejoint l’alliance, par des licenciements massifs dans le personnel civil et militaire de la défense et une multiplication des profits du secteur industriel sous contrat. Quatrième contributeur financier de l’OTAN, la France fête son retour par un chèque de 110 millions d’euros pour le nouveau siège de l’organisation à Bruxelles.

Voir

Adhérer à la Fondation Copernic, pour quoi faire ?

L’indépendance de son analyse, dont dépend la force de la critique, est conditionnée par l’autonomie financière de la Fondation Copernic. Pour produire et diffuser une expertise en rupture avec la doxa néolibérale, monter et mener mobilisations et campagnes, et ainsi peser dans le débat public en rendant visibles et audibles des politiques alternatives, la Fondation Copernic, qui n’existe que par ses adhérents, a besoin de vous et de votre soutien.

 
 
 
notes/bilan/pages/politique_exterieure/otan.txt · Dernière modification: 2012/02/21 13:56 (modification externe)
Recent changes RSS feed Creative Commons License Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki
Drupal Garland Theme for Dokuwiki