Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

Lien vers cette vue

notes:bilan:pages:politique_exterieure:francafrique [2012/02/20 19:22]
michel
notes:bilan:pages:politique_exterieure:francafrique [2012/02/21 13:56] (Version actuelle)
Ligne 1: Ligne 1:
 ====== Françafrique ====== ====== Françafrique ======
  
-{{page>:notes:bilan:pre&fullpage}}+{{page>:notes:bilan:pre&fullpage&nouser&nodate&noheader}}
  
 <style left><fs medium>//Terme hérité de l’époque du général de Gaulle qui désigne la mise en coupe réglée des ressources des États africains pour  satisfaire les intérêts économiques français, au prix de quelques dégâts collatéraux. L’équipe Sarkozy s’était engagée à faire cesser ces pratiques. Les faits ont démontré qu’il n’y a pas eu de rupture dans ce domaine, mais au contraire le renforcement d’une stratégie de plus en plus rejetée par les peuples.//</fs></style> <style left><fs medium>//Terme hérité de l’époque du général de Gaulle qui désigne la mise en coupe réglée des ressources des États africains pour  satisfaire les intérêts économiques français, au prix de quelques dégâts collatéraux. L’équipe Sarkozy s’était engagée à faire cesser ces pratiques. Les faits ont démontré qu’il n’y a pas eu de rupture dans ce domaine, mais au contraire le renforcement d’une stratégie de plus en plus rejetée par les peuples.//</fs></style>
  
-<style justified>+<style justify>
 Viré sur un coup de fil, c’est ainsi que  Jean-Marie Bockel, secrétaire d’État chargé de la Coopération et de la Francophonie, aura été débarqué du gouvernement en 2008. C’est Omar Bongo, chef d’État du Congo, qui aurait demandé sa tête après que ce dernier ait appelé Nicolas Sarkozy à signer « l’acte de décès de la Françafrique », ce système de liens privilégiés et de réseaux tissés entre les élites des anciennes colonies françaises sur le continent noir et des acteurs économiques et politiques français. Aussitôt demandé ; aussitôt relayé par l’avocat Robert Bourgi, preux chevalier des pratiques affairistes et des réseaux officieux  ; aussitôt accepté par Nicolas Sarkozy. Viré sur un coup de fil, c’est ainsi que  Jean-Marie Bockel, secrétaire d’État chargé de la Coopération et de la Francophonie, aura été débarqué du gouvernement en 2008. C’est Omar Bongo, chef d’État du Congo, qui aurait demandé sa tête après que ce dernier ait appelé Nicolas Sarkozy à signer « l’acte de décès de la Françafrique », ce système de liens privilégiés et de réseaux tissés entre les élites des anciennes colonies françaises sur le continent noir et des acteurs économiques et politiques français. Aussitôt demandé ; aussitôt relayé par l’avocat Robert Bourgi, preux chevalier des pratiques affairistes et des réseaux officieux  ; aussitôt accepté par Nicolas Sarkozy.
  
Ligne 29: Ligne 29:
 </style> </style>
  
-**Voir** //@@Voir@@//+**Voir** ////
  
 {{tag>françafrique}} {{tag>françafrique}}
  
-{{page>:notes:bilan:post&fullpage}}+{{page>:notes:bilan:post&fullpage&nouser&nodate&noheader}}
  
 
 
notes/bilan/pages/politique_exterieure/francafrique.1329762131.txt.gz · Dernière modification: 2012/02/20 19:22 par michel
Recent changes RSS feed Creative Commons License Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki
Drupal Garland Theme for Dokuwiki