Fou

Fondation Copernic

casse_coper_.jpg

 

Personne à qui la loi du 5 juillet 2011 reconnaît de moins en moins de droits et de liberté, au nom du contrôle absolu du risque.

L’équipe Sarkozy a fait de la psychiatrie un élément de sa politique de la peur, au nom de la « sécurité » des Français et du « droit » des victimes. Son intérêt s’affiche très tôt dans un projet qui donne lieu à la loi du 12 décembre 2005, relative à la récidive des infractions pénales, dont six articles concernent les « malades mentaux », assimilés à des délinquants et des criminels.

Depuis 2007, les lois et les mesures se succèdent à un rythme soutenu. La première est la loi du 25 février 2008, « relative à la rétention de sûreté et à la déclaration d’irresponsabilité pénale pour cause de trouble mental ».

Puis, janvier 2009, une circulaire de la ministre de la Santé annonce la création d’unités pour malades difficiles, la multiplication des chambres d’isolement, la généralisation de la vidéo- surveillance dans les établissements psychiatriques et du renforcement de la clôture de ces établissements, le durcissement du contrôle préfectoral sur les sorties d’internement. On trouve aussitôt 70 millions d’euros pour mettre en œuvre cette entreprise présidentielle.

En outre, la loi du 10 mars 2010, visant à contenir le risque de récidive criminelle et portant diverses dispositions de procédure pénale, durcit les dispositifs en matière d’injonction de soins et de surveillance judiciaire.

Finalement, avec la loi du 5 juillet 2011 relative « aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques et à leurs modalités de prise en charge », la réforme pour la « criminalisation » de la psychiatrie est entérinée, et ce malgré une opposition forte et médiatisée. La « folie » y est représentée comme un état nécessairement dangereux, à soumettre à surveillance et à compliance par des « soins sans consentement », non seulement en hospitalisation complète contrainte, mais aussi en ambulatoire, jusqu’au domicile. Tout commence par une « garde à vue » psychiatrique de 72 heures, qui devient vite une « trappe psychiatrique », dès lors que le modèle du soin psychiatrique est le « soin sans consentement », avec la menace d’être considéré à vie comme malade mental, potentiellement dangereux, du fait du fichage dans un casier national psychiatrique. Cette sorte de « condamnation au soin » a été seulement limitée par une décision du Conseil constitutionnel, qui a imposé, le 1er août 2011, l’obligation de contrôle par le juge des libertés et de la détention (JLD), à quinze jours puis tous les six mois, de l’hospitalisation com- plète sur demande d’un tiers. Aussi cela ne vaut pas pour les « soins sans consentement en ambulatoire ».

La dangerosité des malades, le principe de précaution conçu comme une « tolérance zéro », l’accent mis sur les « droits de l’homme des victimes » (formule sarkozyste éclairante) sont emblématiques d’une politique de défense sociale néolibérale, faite d’hygiénisme, sous couvert de santé publique, de surveillance et de contrôle, proche en cela d’un nouvel ordre moral.

La réforme de la psychiatrie participe d’une politique de la peur, qui réclame une nouvelle gouvernance, la dérégulation, voire la casse, des services publics, en l’occurrence celle du système de santé et, particulièrement ici, de dizaines d’années de construction de la psychiatrie de service public.

Voir Mais c'est un Homme ; Collectif des 39 contre la Nuit Sécuritaire.

Adhérer à la Fondation Copernic, pour quoi faire ?

L’indépendance de son analyse, dont dépend la force de la critique, est conditionnée par l’autonomie financière de la Fondation Copernic. Pour produire et diffuser une expertise en rupture avec la doxa néolibérale, monter et mener mobilisations et campagnes, et ainsi peser dans le débat public en rendant visibles et audibles des politiques alternatives, la Fondation Copernic, qui n’existe que par ses adhérents, a besoin de vous et de votre soutien.

 
 
 
notes/bilan/pages/libertes_publiques/fou.txt · Dernière modification: 2012/02/21 14:26 par michel
Recent changes RSS feed Creative Commons License Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki
Drupal Garland Theme for Dokuwiki