Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

Lien vers cette vue

notes:bilan:pages:institutions:publicite [2012/02/16 15:04]
michel Créé depuis le formulaire notes:bilan:admin:start
notes:bilan:pages:institutions:publicite [2012/02/21 13:56] (Version actuelle)
Ligne 1: Ligne 1:
 ====== Publicité ====== ====== Publicité ======
  
-{{page>:notes:bilan:pre&fullpage}}+{{page>:notes:bilan:pre&fullpage&nouser&nodate&noheader}}
  
 <style left><fs medium>//Ancienne  ressource  de  la  télévision  publique,  captée depuis 2009 par les  chaînes  privées pour un gain de 800 millions d’euros//</fs></style> <style left><fs medium>//Ancienne  ressource  de  la  télévision  publique,  captée depuis 2009 par les  chaînes  privées pour un gain de 800 millions d’euros//</fs></style>
  
-<style justified>+<style justify>
 Le 8 janvier 2008, Nicolas Sarkozy annonce qu’il souhaite la fin de la publicité sur les chaînes du service public. Celles-ci « ne doivent plus dépendre, pour une part de leur financement, des ressources publicitaires, et donc des diktats de l’audimat ». Le 5 janvier 2009, la publicité disparaît entre 20 heures et 6 heures.  Le 8 janvier 2008, Nicolas Sarkozy annonce qu’il souhaite la fin de la publicité sur les chaînes du service public. Celles-ci « ne doivent plus dépendre, pour une part de leur financement, des ressources publicitaires, et donc des diktats de l’audimat ». Le 5 janvier 2009, la publicité disparaît entre 20 heures et 6 heures.
  Les 800 millions d’euros de ressources apportées par une taxe sur les chiffres d’affaires des opérateurs et sur le chiffre d’affaires publicitaire des chaînes privées. Or, des observateurs ont estimé que la compensation ne serait pas intégrale ; le manque à gagner s’élevant à 200 millions d’euros. Dès lors, si cette réforme profite, c’est bien aux  chaînes privées qui ont désormais la possibilité de procéder à deux coupures de publicité dans les films, téléfilms ou magazines, le volume de publicités, passant de six à neuf minutes par heure.   Les 800 millions d’euros de ressources apportées par une taxe sur les chiffres d’affaires des opérateurs et sur le chiffre d’affaires publicitaire des chaînes privées. Or, des observateurs ont estimé que la compensation ne serait pas intégrale ; le manque à gagner s’élevant à 200 millions d’euros. Dès lors, si cette réforme profite, c’est bien aux  chaînes privées qui ont désormais la possibilité de procéder à deux coupures de publicité dans les films, téléfilms ou magazines, le volume de publicités, passant de six à neuf minutes par heure.
Ligne 14: Ligne 14:
 </style> </style>
  
-**Voir** //@@Voir@@//+**Voir** ////
  
 {{tag>epad nomination parlement}} {{tag>epad nomination parlement}}
  
-{{page>:notes:bilan:post&fullpage}}+{{page>:notes:bilan:post&fullpage&nouser&nodate&noheader}}
  
 
 
notes/bilan/pages/institutions/publicite.1329401070.txt.gz · Dernière modification: 2012/02/16 15:04 par michel
Recent changes RSS feed Creative Commons License Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki
Drupal Garland Theme for Dokuwiki