Emploi (Pôle)

Fondation Copernic

casse_coper_.jpg

 

Établissement public créé en 2008 dont l’équipe Sarkozy a réduit le budget et les effectifs, et ceci en pleine période de forte hausse du chômage.

19 décembre 2008 : deux structures fusionnent, l’une publique, l’Anpe, l’autre privée, l’Assedic. Objectif : réunir dans une seule structure les missions d’accompagnement et d’indemnisation des chômeurs, et ainsi doper leur retour à l’emploi.

Aujourd’hui, Pôle Emploi, c’est 75 % du personnel sous statut privé, la suppression de milliers de postes, en moyenne 290 demandeurs d’emploi par portefeuille et par agent (jusqu’à plus de 600 dans le département de l’Essonne), 600 visites par jour et par agence, des radiations en hausse de 25 % en juillet 2011, des suivis mensuels vite interrompus, des dossiers en retard de traitement, des bugs informatiques, du contrôle d’identité, du fichage, de la violence de par et d’autre des guichets, des tentatives de suicide, la fermeture de 956 agences, la dématérialisation et la déshumanisation (3949, suivi par SMS, visio-guichet ou email). La logique libérale s’impose désormais. L’indemnisation des demandeurs d’emploi se fait à partir de sommes d’argent empruntées sur les marchés financiers. En octobre 2010, l’Unedic s’est félicitée de la confirmation de sa note AAA…

Des logiques de concurrence sont également instaurées. Depuis2006, Pôle Emploi ne bénéficie plus du monopole du placement des chômeurs ; il doit désormais faire face à la concurrence autorisée par l’équipe Sarkozy des agences d’intérim et autres sociétés de reclassement. Or, une étude du ministère du Travail, publiée en juillet 2011, démontre, chiffres à l’appui, que le service public est pourtant plus efficace globalement que le privé pour retrouver des emplois aux chômeurs, et ceci pour un coût deux fois moins élevé que les opérateurs privés de placement (2 200 euros en moyenne par an contre 1 100 euros à Pôle Emploi).

Voir

Adhérer à la Fondation Copernic, pour quoi faire ?

L’indépendance de son analyse, dont dépend la force de la critique, est conditionnée par l’autonomie financière de la Fondation Copernic. Pour produire et diffuser une expertise en rupture avec la doxa néolibérale, monter et mener mobilisations et campagnes, et ainsi peser dans le débat public en rendant visibles et audibles des politiques alternatives, la Fondation Copernic, qui n’existe que par ses adhérents, a besoin de vous et de votre soutien.

 
 
 
notes/bilan/pages/immigration/emploi_pole.txt · Dernière modification: 2012/02/21 13:56 (modification externe)
Recent changes RSS feed Creative Commons License Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki
Drupal Garland Theme for Dokuwiki