Critique du néo-libéralisme ou critique de la société marchande ?

Information générales

  • Date : 17/05/11 - 19h30/21h30
  • Lieu : 8 rue de la Banque (Paris 2e), 19h30/21h30.

Le séminaire

Avec Anselme Jappe, auteur de Crédit à mort, Lignes, 2011. Il a également publié Guy Debord, 1995 puis Denoël 2001, Les Aventures de la marchandise, Denoël 2003 et L’Avant-garde inacceptable, Lignes-Léo Scheer, 2004.

Né en Allemagne, Anselm Jappe a fait des études de philosophie à Rome et à Paris. Il enseigne actuellement dans une école d’art en Italie (Frosinone).

Il a participé à l’élaboration de la “critique de la valeur”, notamment à travers sa collaboration aux revues allemandes Krisis et Exit !

Les crises financières à répétition sont-elles dues aux seules politiques néo-libérales qui favorisent le capital financier aux dépend du travail salarié ou indiquent-elles la limite historique de la société capitaliste elle-même, basée sur la valeur, le travail abstrait, l’argent, la marchandise et le fétichisme de la marchandise ?

Depuis vingt ans, la « critique de la valeur » propose une relecture de l’œuvre de Marx en ce sens et en dérive des analyses du monde actuel. C’est ainsi que les contestations que le capitalisme ne manquera de provoquer pourront s’attaquer au noyau de cette formation sociale -le travail abstrait producteur de marchandise- au lieu de se cantonner à une critique morale de ses symptômes, comme la spéculation.

 
 
divers/podcast/video/seminaire/17052011/start.txt · Dernière modification: 2011/10/18 11:19 par michel
Recent changes RSS feed Creative Commons License Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki
Drupal Garland Theme for Dokuwiki