Du piratage à l’œuvre collaborative : émergence d’une culture de l’appropriation

Information générales

Le séminaire

Avec André Gunthert, chercheur en culture visuelle et éditeur multimédia. Maître de conférence à l’EHESS, il dirige le laboratoire d’histoire visuelle et contemporaine (Lhivic), première équipe de recherche française consacrée au champ des visual studies.

Il a également fondé en 1996 la revue Etudes photographiques, première revue scientifique francophone consacrée à l'histoire de la photographie. Il a créé et dirige depuis 2009 le premier média social de recherche, Culture Visuelle. Ses travaux actuels portent sur les formes visuelles de la culture populaire et les nouveaux usages des images numériques.

La révolution des outils numériques nous confronte à une mutation inattendue des pratiques culturelles. La dématérialisation des contenus apportée par l’informatique et leur diffusion universelle par Internet confère aux biens symboliques une fluidité qui déborde tous les canaux existants. L’économie marchande comme celle des œuvres de l’esprit ont construit leurs fonctionnements sur la valorisation de l’innovation et de l’exclusivité, protégées par l’armure juridique de la propriété intellectuelle. La fluidité numérique fait au contraire émerger une propriété collective qui favorise la remixabilité des contenus, la satire et le second degré. Dans le contexte globalisé de l’économie de l’attention, l’appropriation n’apparait pas seulement comme la caractéristique fondamentale des contenus numériques : elle s’impose également comme le nouveau paradigme de la culture postindustrielle.

 
 
divers/podcast/video/seminaire/08112011/start.txt · Dernière modification: 2011/11/19 13:16 par michel
Recent changes RSS feed Creative Commons License Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki
Drupal Garland Theme for Dokuwiki